GT

Please select your country / region

Close Window
Communauté GT SPORT
CHFR
HautComptes-rendusNations CupManufacturer SeriesCalendrierArchives

Retour à la liste

NATIONS CUP
La crème de la crème s'affronte pour prendre l'avantage avant les finales mondiales
Séries de la Nations Cup 2021 - World Series - Manche 4
14/11/2021

Tokyo, Japon (14 novembre 2021) – Tandis qu'approche l'apogée des séries de la Nations Cup des FIA Certified Gran Turismo Championships 2021, l'Italien Valerio Gallo fait figure de favori, après ses deux victoires en trois manches, en plus d'une solide 2e place sur l'Épreuve des World Series. Entouré de pilotes incroyablement talentueux, à l'image de l'Espagnol Jose Serrano, du Brésilien Igor Fraga et du Japonais Takuma Miyazono, pour ne citer qu'eux, Gallo a prouvé qu'il courait cette année dans une catégorie à part, empochant au passage les récompenses des Séries virtuelles olympiques. Bien décidé à poursuivre sur cette lancée à l'approche des finales mondiales du mois prochain, Gallo pose un problème de taille à ses concurrents, qui doivent désormais trouver le moyen de le battre. Le décor était donc en place pour l'arrivée de la Nations Cup sur Fuji International Speedway, terre natale de plusieurs de ses rivaux, dont Takuma Miyazono, Tomoaki Yamanaka, Ryota Kokubun et Kanata Kawakami.

Manche 4 : Fuji International Speedway

Sans surprise, l'Italien Valerio Gallo (Williams_BRacer) prenait la pole position de la 4e manche, au Fuji International Speedway. Juste derrière lui, le champion de la Nations Cup de l'an passé, le Japonais Takuma Miyazono (Kerokkuma_ej20), suivi du champion 2018, puis du Brésilien Igor Fraga (IOF_RACING17) et de l'Espagnol Jose Serrano (PR1_JOSETE) sur la deuxième ligne. Les quatre premiers pilotes tenaient dans un mouchoir de poche de moins d'une seconde, augurant une compétition acharnée sur les 18 tours à venir. Les pilotes devaient effectuer au moins un tour sur pneus moyens et durs, mais aussi s'élancer sur un train différent de celui utilisé en qualifications. La règle allait entraîner la disparition de la stratégie pneumatique habituelle, tous les concurrents ayant choisi de se qualifier sur pneus moyens pour commencer la course avec des pneus durs.

L'action allait s'emballer dès le départ des 16 rutilantes Ferrari 468 Italia GT3 de la ligne. Très agressif, Miyazono tentait de prendre la première place de Gallo dans le virage 1, sans résultat. L'Italien gardait son calme et collait à sa trajectoire, ne laissant aucun espace au Japonais. De son côté, Serrano harcelait Fraga et prenait la 3e place de l'ancien champion.

La compétition faisait aussi rage en queue de peloton. Le Brésilien Adriano Carrazza (KoA_Didico15) freinait trop tard à l'approche du virage 1 et entraînait dans sa chute quelques victimes de premier plan, tels Ryota Kokubun (Akagi_1942mi) et Quentin Jehoul (ERM_Quinten), relégués loin derrière. L'Australien Andrew Lee (PX7-AmazingHour) se voyait catapulté en 5e place et le Brésilien Lucas Bonelli (TGT_BONELLI) remontait de la dernière à la 9e place. Quelques virages plus loin, Carrazza était impliqué dans une autre altercation, à l'issue de laquelle l'Espagnol Nicolas Romero (ERM_NicoRD) allait se retrouver en dernière position.

Dans le deuxième tour, Miyazono passait avec succès la Ferrari de Gallo à 270 km/h et entrait en tête dans le premier virage. À l'amorce du 3e tour, les voitures avançaient en formation sur ce redoutable circuit, tandis que trônait à l'arrière-plan le majestueux Mt Fuji. Le malheur allait frapper Miyazono dans le 4e tour... Sorti trop large du Coca Cola Corner (virage 3), il dépassait la bordure et perdait l'adhérence des pneus arrière. Sa Ferrari blanche volait dans le décor et retombait en 7e place, abandonnant la tête à Gallo.

Dans le 7e tour, Serrano profitait de l'aspiration de Gallo pour s'installer en tête dans le premier virage. À ce stade de la course, environ trois secondes seulement séparaient les six premières voitures. La stratégie d'arrêt aux stands était plus importante que jamais. Entretemps, un peu plus loin au classement, le Tchèque Nikita Moysov (ERM_Nick), Romero et Bonelli menaient une bataille féroce pour la 7e place.

8e tour... Les premières voitures s'arrêtaient aux stands, suivis deux tours plus tard par les leaders. Tous allaient s'équiper de pneus tendres Michelin pour une ruée jusqu'à la ligne d'arrivée. Le Japonais Kanata Kawakami (SG_Kawakana) profitait de la deuxième moitié de la course pour sonner la charge et remonter en 4e position, après être parti 8e. Juste derrière lui, le Japonais Tomoaki Yamanaka (yamado_racing38) et Andrew Lee.

À l'amorce du 13e tour, Yamanaka prenait la 4e place de Kawakami, mais laissait filer dans la bataille les trois hommes de tête. Gallo et Fraga semblaient se contenter de leur 2e et 3e place derrière Serrano, aucun ne cherchant sérieusement à lui prendre la tête. Serrano savait parfaitement que ces deux pilotes faisaient partie de ses plus gros rivaux et que, tôt ou tard, ils allaient venir le chercher.

Cela n'allait d'ailleurs pas tarder... Au 15e tour, Gallo tentait sa chance à l'extérieur et battait l'Espagnol au freinage dans le virage 1. Fraga s'engageait pour lui emboîter le pas, mais le heurtait à l'arrière, le ralentissait et manquait de peu de le faire sortir de piste. Le contact allait affecter les deux voitures et permettre à Serrano de conserver la tête. Un tour plus tard, la scène se rejouait quasi à l'identique au même endroit, mais Gallo parvenait cette fois à passer Serrano et à s'installer en tête. Yamanaka profitait de la bagarre pour se rapprocher de Fraga en lorgnant sur le podium. Il ne restait qu'un tour, la course allait se jouer à quatre : Gallo, Serrano, Fraga et Yamanaka.

Chaque pilote allait vaillamment défendre sa position et terminer la course dans cet ordre. Valerio Gallo remportait sa troisième épreuve des séries et engrangeait trois points pour un total de 18 avant même d'aborder les finales mondiales. La 2e place de Jose Serrano (deux points) lui permet de rester dans la course au titre avec 12 points, tandis que la 3e place d'Igor Fraga lui offre la 5e position au général, avec une chance de subtiliser la couronne, le mois prochain.

“Je suis super content, c'était une course vraiment dingue, qui a fait remonter pas mal de souvenirs des finales mondiales de l'an passé," déclarait Gallo. "Depuis la dernière course, j'essaie d'appliquer la même stratégie, rester en derrière quelqu'un jusqu'à la fin de la course. D'abord Miyazono, qui est malheureusement sorti de piste, et puis les positions ont pas mal changé, mais j'ai su garder mon calme. J'ai vraiment aimé la bataille avec Jose (Serrano), à la fin. Je suis heureux d'avoir pu courir avec ces gars, je crois que c'était la plus belle épreuve, jusqu'ici. Je ne suis pas prêt de l'oublier. Avec cette victoire et les six points d'avance, c'est vraiment un gros boost au moral avant les finales mondiales.“

Séries de la Nations Cup 2021 - World Series - Manche 4
Résultats

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Valerio Gallo Williams_BRacer 29:41.697
2 Jose Serrano PR1_JOSETE + 00.164
3 Igor Fraga IOF_RACING17 + 00.624
4 Tomoaki Yamanaka yamado_racing38 + 00.996
5 Kanata Kawakami SG_Kawakana + 03.935
6 Nikita Moysov ERM_Nick + 06.296
7 Andrew Lee PX7-AmazingHour + 06.365
8 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 + 07.780
9 Lucas Bonelli TGT_BONELLI + 09.838
10 Ryota Kokubun Akagi_1942mi + 10.492
11 Nicolas Romero ERM_NicoRD + 10.583
12 Ádám Tápai TFz_Adam18 + 10.872
13 Angel Inostroza YASHEAT_Loyrot + 14.882
14 Coque López coqueIopez14 + 16.991
15 Adriano Carrazza KoA_Didico15 + 31.018
16 Quinten Jehoul ERM_Quinten + 55.711
FIA GT Championships 2021 | World Series - Manche 4
Qui s’approchera un peu plus du titre au cours de cette quat...
Un coude à coude intense dans l'enfer vert
Tokyo, Japon (14 novembre 2021) – Dernière course avant les ...

Retour à la liste